Imprimer cette page
vendredi, 28 avril 2017 18:31

La France, fer de lance d'une Europe des Nations puissantes

Écrit par 

1 a siel ouvert pour une europe des nationsLa France, fer de lance d'une Europe des Nations puissantes

Depuis plusieurs années, la France a laissé l’Allemagne exercer le monopole du leadership européen, se contentant de n’être plus qu’une puissance régionale de second rang.

L’Allemagne a imposé peu à peu sa propre conception d’une Union Européenne toujours plus intégrée, atlantiste et mercantile, conforme à ses propres intérêts économiques. Cette dérive politique a mené l’Europe à une impasse institutionnelle et suscité le mécontentement croissant des populations européennes.

Pour inverser radicalement cette tendance et réconcilier les peuples de notre continent avec l’idéal européen, la France doit reprendre très vite le rôle-moteur qui fut longtemps le sien. Disposant d’atouts déterminants, notre pays a vocation à proposer un nouvel horizon à nos partenaires, de nature à redonner à une Europe des Nations la puissance et le rayonnement qui ont été historiquement les siens.

Parallèlement à la réforme concertée des institutions européennes, le SIEL défend un projet ambitieux articulé autour de plusieurs axes complémentaires :

1. Placer la promotion culturelle et la préservation du patrimoine matériel et immatériel de l’Europe au cœur des politiques de coopération européenne afin de souder les peuples de notre continent autour d’un destin commun et d’organiser ainsi les bases inédites d’un soft power européen.

2. Engager une collaboration étroite entre la France et le groupe de Višegrad, véritable poumon identitaire de notre continent, pour contribuer au redressement spirituel, culturel et moral de l’Europe puis y associer les pays attachés à la défense de la civilisation européenne.

3. Organiser une conférence sur la sécurité de l’Atlantique à l’Oural pour apaiser les inquiétudes et règler pacifiquement les conflits intérieurs à l’Europe, de l’Ukraine à la Crimée en passant par les Balkans, la Pologne ou les pays baltes.

4. Définir les bases d’une politique étrangère commune réaliste, lors d’une conférence intergouvernementale fondatrice, qui répondrait aux périls géopolitiques contemporains (Moyen-Orient, terrorisme, Chine…) et aux défis environnementaux planétaires (climat, Arctique/Antarctique, conservation des mers et des forêts, protection animale, raréfaction de l’eau…).

5. Renforcer la puissance financière de l’Europe en transformant l’euro en une monnaie commune, coexistant avec les monnaies nationales, laquelle serait pilotée par un Conseil constitué des présidents des banques centrales nationales, avec pour double objectif de propulser l’euro au premier rang des monnaies internationales et de le mettre enfin au service des économies réelles de notre continent.

6. Favoriser l’émergence par une politique publique intergouvernementale d’une puissance européenne globale capable de relever les défis économiques d’avenir (conquête spatiale, économie de la mer…) ou devenir un interlocuteur crédible face à l’hyperpuissance de ces nouvelles méga-entreprises transnationales (Google, Apple, Facebook, Amazon…).

7. Privilégier les coopérations économiques différenciées de groupes d’Etats en matière de politiques de relance publique (industrialisation, infrastructures, agriculture…) ou pour la réalisation de grands projets d’avenir (numérique, biotechnologies…), à l’instar des réussites d’Ariane, d’Eurocopter et du CERN.

8. Etablir une politique de coopération économique renforcée avec les pays ou ensemble de pays du pourtour européen (Russie, Turquie, bassin méditerranéen), offrant ainsi une alternative ambitieuse à leur impossible intégration.

9. Instaurer une nouvelle politique de développement des pays pauvres, africains ou asiatiques, visant à promouvoir les initiatives locales et la formation des jeunes pour favoriser l’émergence d’une classe moyenne et ainsi fixer économiquement des populations candidates à l’immigration.

10. Conditionner les aides publiques octroyées aux pays d’émigration à la mise en œuvre active d’une politique coordonnée de retour des migrants sur leur sol afin d’enrayer le chaos migratoire qui frappe le continent européen.

 


Télécharger (PDF 513 Ko)

Lu 1574 fois Dernière modification le jeudi, 08 juin 2017 11:06
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL