Imprimer cette page
lundi, 22 octobre 2012 13:26

Assez de repentance !

Écrit par 

communique officiel

S'il est vrai que la guerre d’Algérie a été une terrible épreuve pour tous les Français, faut-il ressasser cette époque douloureuse ? C’est à la veille de son voyage en Algérie que le président de la République a choisi de faire acte de repentance en reconnaissant "la responsabilité" de la France dans la répression par la police française d’une manifestation organisée par le Front de Libération Nationale (F.L.N.) en région parisienne à laquelle participaient des ressortissants algériens résidant en Métropole.

Il s’agit là d’une double faute : une faute au regard de l’Histoire et une faute diplomatique, d’autant plus que les dirigeants de l’époque (SFIO) s’étaient eux aussi illustrés avec violence contre la sédition.

Au regard de l’Histoire, c’est, en effet, juger des événements cinq décennies plus tard, en oubliant complètement l’état d’esprit qui régnait alors face aux massacres que la rébellion perpétuait en Algérie tant sur la population européenne que sur ceux des indigènes qui refusaient d’adhérer à sa cause.

C’est également une faute diplomatique car les autorités algériennes vont engranger cet acte de repentance comme un aveu de faiblesse de la part de la France et comme une hypothèque morale qui les décharge de leurs excès passés.

Le SIEL condamne ce nouvel acte de repentance, et s'inquiète de voir que François Hollande multiplie les déclarations sur tel ou tel acte dont notre pays serait responsable, avec comme seul résultat d'abaisser la France, à moins que le projet de M. Hollande soit, en toutes circonstances et en tout domaines, de mettre la France plus bas que terre.

Lu 2911 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL