Imprimer cette page
vendredi, 05 septembre 2014 15:07

Mistral : Hollande ridiculise la France et porte atteinte aux intérêts vitaux de notre pays

Écrit par 

par Karim Ouchikh
Président exécutif du SIEL
Administrateur national du Rassemblement Bleu Marine
Conseiller de Marine Le Pen à la Culture et à la Francophonie
Conseiller municipal de Gonesse


mistralA la veille du sommet de l’Otan au Pays de Galles, François Hollande a décidé de suspendre brutalement la livraison à Moscou du Vladivostok, le premier des deux navires de guerre de classe Mistral qui devait être remis en octobre prochain aux marins russes actuellement en formation à Saint-Nazaire.

En cédant servilement aux pressions conjuguées des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Pologne ou des pays Baltes, avec l’illusion de peser sur la politique ukrainienne de Moscou, le chef de l’Etat porte triplement atteinte aux intérêts vitaux de la France : l’activité et les emplois de nos chantiers navals de Saint-Nazaire seront considérablement fragilisés ; le crédit accordé à la signature commerciale de notre pays sera durablement ruiné ; l’indépendance de notre outil diplomatique sera partout compromise.


Une fois de plus, le chef de l’Etat aura fait preuve d’une immense pusillanimité, là où les circonstances lui imposaient de manifester une force de caractère et une capacité de discernement qui soient en rapport avec les devoirs liés à sa charge. Devant pareil gâchis, Marine Le Pen, le SIEL et le Rassemblement Bleu Marine appellent solennellement François Hollande à se ressaisir et à reconsidérer rapidement sa décision irresponsable : si elle veut éviter de se ridiculiser davantage sur la scène internationale et s’épargner les lourdes répercussions financières liées à cette rupture abusive, la France doit honorer fidèlement le contrat de vente signé en 2011 et livrer à la Russie le Vladivostok à la date convenue, mais aussi le second bâtiment de projection et de commandement dont la construction sera achevée dans un an. Succédant aux fiascos déjà éprouvés en Libye, Syrie et en Irak, cette dernière volte-face diplomatique démontre enfin les limites de l’alignement atlantiste systématique imposé à notre pays par les forces de l’UMPS et souligne l’urgence pour la France de sortir promptement du commandement intégré de l’Otan afin retrouver nos marques dans le concert des nations.

Lu 2105 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL