Imprimer cette page
samedi, 16 juillet 2016 18:02

Le long de la baie des Anges, le diable islamique a durement frappé la France

Écrit par 

Ce jeudi 14 Juillet, usant d'un mode opératoire inédit en France, les barbares islamistes ont franchi un nouveau degré dans l'échelle de Richter de l'horreur en tuant aveuglement plus de 84 personnes, adultes et enfants confondus, et en blessant d'innombrables innocents le long de la Promenade des Anglais à Nice.

Nos pensées et nos prières se tournent d'emblée vers les nombreuses victimes de ce crime de masse mais aussi vers leurs familles qui resteront à jamais meurtries par ce drame atroce.

Notre rage s'exprime d'abord à l'égard de l'auteur de cette tragédie qui a commis un acte effroyable, avec de probables complicités, au nom d'une idéologie totalitaire qui étend son emprise partout dans le monde et plus particulièrement en France où l'enracinement d'un islam conquérant et décomplexé en favorise notoirement l'expansion.

Notre colère se manifeste ensuite à l'endroit du gouvernement socialiste qui a laissé se développer sur notre territoire des foyers de radicalisation islamiste, lesquels sont largement alimentés par les phénomènes anxiogènes de disparition de notre peuple et de destruction de notre civilisation qui s'opèrent simultanément sur notre sol sans que nul ne s'en alarme au plus haut niveau de l'État.

Durement frappée par un terrorisme de voisinage qui s'organise désormais suivant une logique imprévisible d'ubérisation des méthodes criminelles employées par les activistes islamistes, la France doit enfin réaliser qu'elle est durablement confrontée à une guerre totale dont les théâtres d'opérations, non conventionnels, se situent aussi bien à l'étranger qu'à l'intérieur de nos frontières.

Le carnage de Nice se reproduira à coup sûr dans les temps à venir, avec une égale intensité, menaçant de propager, en réaction, une guerre civile atypique en certaines portions de notre territoire. Pour en déjouer la menace, notre pays doit rompre avec son impuissance actuelle et tourner le dos à la politique intolérable d'accommodement pratiquée depuis trop longtemps par les gouvernements UMPS à l'égard du communautarisme islamique.

Pour l'emporter sur ce nouveau champ de bataille et éradiquer définitivement le terrorisme islamique de notre sol, la France doit, dans un même élan, rapatrier et conserver les instruments de souveraineté qui garantissent notre indépendance nationale, stopper l'immigration sur toutes ses formes et enclencher une politique de remigration pour sauvegarder les grands équilibres ethno-culturels de notre civilisation, aujourd'hui gravement compromis par le Grand remplacement, restaurer une véritable Défense nationale, efficace et respectée, revoir radicalement notre politique étrangère au Moyen-Orient et au Maghreb en se détournant enfin de nos liaisons atlantistes dangereuses, rebâtir rapidement une relation de confiance avec la Russie, se doter d'un plan Marshall pour renforcer massivement nos forces de l'ordre, refonder authentiquement notre politique pénale et carcérale, réorganiser en profondeur nos services de renseignement et surtout, à long terme, redresser moralement et spirituellement notre Nation pour faire échec à l'atomisation programmée d'une société française rendue vulnérable par la multiplication des communautarismes de tout poil qui en menacent l'unité.

Une guerre de longue durée s'est installée dans les profondeurs de notre pays. Un siècle après le conflit de la Première guerre mondiale, le devoir nous appelle à nouveau : devant la montée du péril islamique, soyons dignes des Poilus de 14-18 et affrontons collectivement le défi terroriste en demeurant solidement rassemblés pour défendre la patrie en danger.

Vive la France !

Lu 2317 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh