Imprimer cette page
dimanche, 12 mars 2017 16:44

Prosélytisme turc : le naufrage de la diplomatie française

Écrit par 

Pour faire barrage au prosélytisme politico-religieux du président turc Recep Tayyip Erdogan, les Pays-Bas ont interdit coup sur coup ce week-end l'accès à leur territoire des ministres turcs des Affaires étrangères et de la Famille ! Je me réjouis du courage du peuple batave et félicite ses dirigeant pour leur sens du devoir : petit par sa taille, grand par sa force de caractère, ce pays profondément européen refuse désormais avec constance, après des années d'atermoiements politiques, la colonisation de son peuple par une puissance étrangère. Le poids électoral salutaire d'un Geert Wilders n'est sans doute pas étranger à cette prise de conscience identitaire.
À Paris, le gouvernement de François Hollande (le mal nommé) ne manifeste aucun signe de solidarité européenne à l'égard de La Haye.
Pire ! La France autorise toujours la venue sur notre sol de personnalités politiques turques lors de manifestations ouvertement pro-Erdogan : empêché de se rendre aux Pays-Bas, Mevlut Cavusoglu, ministre des Affaires étrangères, est ainsi arrivé samedi en France pour assister ce dimanche à un meeting électoral à Metz...
Décidément en dessous de tout, la diplomatie française concourt de fait à la balkanisation politique de la France et à la libanisation confessionnelle de notre population. Une politique criminelle active pour laquelle nos dirigeants actuels auront bientôt, dans les urnes, à rendre sévèrement des comptes !

Lu 1302 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh