Imprimer cette page
dimanche, 18 juin 2017 12:16

Sauver l’inestimable bibliothèque de Bouillon : une obligation culturelle absolue

Écrit par 

Lettre ouverte à Son Altesse Royale, Philippe de Belgique, roi des Belges



À Paris, le 17 juin 2017


Votre Majesté,

Une bibliothèque datant du XVIIIème siècle a été découverte récemment à Bouillon. Selon les dépêches de presse, elle fut la propriété d’un intellectuel français ayant fui les troubles de la Révolution française.

Cette bibliothèque abrite plus de 180 livres en parfait état de conservation, tout comme l’est le mobilier d’époque qui garnit toujours la pièce dans une même disposition d’origine. Comme si le temps s’y était arrêté voici deux siècles…

D’une richesse exceptionnelle, ces ouvrages d’une grande rareté abordent des thèmes les plus divers : descriptions de pays, de régions, de peuples et de cultures exotiques…

Traversant les siècles, cette bibliothèque perpétue ainsi le souvenir émouvant de l’honnête homme qui en fut l’heureux propriétaire ; elle est aussi le témoignage saisissant de l’esprit d’un siècle porté vers la découverte d’horizons nouveaux.

J’apprends avec effroi, toujours par voie de presse, que cette bibliothèque doit être vendue aux enchères le 20 juin prochain.

Pareil sort est inconcevable ! La vente à l’encan de ce trésor inestimable porterait atteinte à l’intégrité d’un patrimoine considérable qui mérite d’être préservé, dans son harmonie actuelle, tant il exprime à merveille un moment insigne de l’histoire des idées européennes.

Tout doit être fait pour conserver intacte l’extraordinaire bibliothèque de Bouillon : sauvegardée in situ ou reconstituée dans l’enceinte d’une bibliothèque publique, cet ensemble d’ouvrages unique ainsi que son écrin mobilier ne sauraient être dispersés sans dommage pour la conscience culturelle européenne.

La Belgique se hisserait à la hauteur des défis de civilisation de ce temps en nous épargnant ce crime contre l’esprit.

Il reste quelques jours pour éviter à l’Europe cette véritable tragédie culturelle. C’est pourquoi je m’adresse en dernier recours auprès de Votre Majesté, en votre qualité de chef de l’Etat belge, garant à la fois de l’unité territoriale du royaume mais aussi de l’héritage historique de votre peuple.

Je vous prie respectueusement de bien vouloir user de vos pouvoirs en agissant auprès des pouvoirs publics compétents pour différer cette vente aux enchères, organisée à Bruxelles à l’Hôtel de Ventes Horta, le temps de trouver très vite la solution de compromis qui permettra de valoriser ce lieu de mémoire, comme il se doit, tout en indemnisant légitimement le propriétaire privé. Au besoin, je me tiens à la disposition des forces vives du monde de la culture belge pour contribuer à ouvrir une souscription publique, en mobilisant les mécènes et toute personne de bonne volonté, afin de réunir la somme nécessaire au bon dénouement de l’affaire.

Il y a urgence à sauver l’inestimable bibliothèque de Bouillon.

Dans l’attente de connaître les suites positives que vous voudrez bien réserver à la présente lettre ouverte,

Je vous prie de recevoir, Votre Majesté, l'assurance de mon profond respect et de ma plus haute considération.

Lu 1619 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh