Imprimer cette page
mercredi, 04 avril 2012 22:45

Evènements au Mali

Écrit par 

mali

Une fois de plus, les événements démontrent l'inanité de l'intervention franco-britannique relayée par l'OTAN, en Libye.

Personne ne peut aujourd'hui se cacher que la déstabilisation du Mali résulte de la soudaine et violente poussée d'une rébellion touarègue qui résulte elle-même du fait qu'elle n'est plus contrôlée comme elle le fut longtemps par l'ancien chef d'Etat libyen lequel s'en servait comme un moyen de pression ; et plus personne ne doute que les armes que les rebelles ont puisées à la faveur des désordres aussi bien des stocks libyens que ceux que la coalition a généreusement fournis servent aujourd'hui à la conquête du Mali et à la déstabilisation générale de la région.

Les conséquences en sont immenses surtout si par un phénomène bien connu de dominos qui semble déjà à l'œuvre au Niger comme en Mauritanie et au Burkina Faso, cette déstabilisation aboutissait à la création d'un Califat au cœur de l'Afrique de l'Ouest et lié à l'islam radical.

On se demande encore comment Monsieur Sarkozy peut se flatter d'être intervenu en Libye. Pourtant cette affaire, dont il n'a manifestement pas songé aux conséquences, prévisible par tout diplomate qui connaît cette région particulièrement sensible et cruciale pour la France révèle ce qu'il est, à l'image de son inspirateur BHL : un apprenti sorcier.

Marine Le Pen l'a dit : « l'instrument de la politique étrangère de la France est et doit rester le Ministère des affaires étrangères ; elle entend bien lui rendre la plénitude de son rôle particulièrement important, à l'heure où tant de périls menacent la France ».

Paul-Marie Coûteaux

Lu 3530 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL