Imprimer cette page
jeudi, 16 mai 2019 09:31

Qui dans le monde oserait dire : aujourd'hui je n'ai rien reçu de la France ?

Écrit par  Marie Françoise Ousset
Les frères Lumière Les frères Lumière

Monsieur Nimportequi s’est réveillé de bonne heure. Le temps est incertain. Fera-t-il la promenade envisagée ? Un coup d’œil au baromètre (inventé par le français Gay-Lussac) puis au thermomètre (inventé par François Réaumur) le rassure. Il fera beau et chaud. Il abandonne son complet de laine (le métier à tisser est dû au français Jacquard) contre un beau costume de lin (le français Ph. Girard inventa la machine à filer le lin).

Tandis que Madame Nimportequi termine un petit travail sur sa machine à coudre (inventée par le français Thimmonier), son mari jette un coup d’œil au journal (composé sur linotypes inventées par le français Pierre Leroux, tiré sur rotatives dues au français Marinoni).

Non décidemment, dit M. Nimportequi, nous ne resterons pas à la maison. C’est bon pour la mauvaise saison de passer des heures à faire jouer son phonographe (inventé par les français Brunet et Cros), à écouter la radio (le cohéreur à la base de la découverte dela T.S.F. est dû au français Branly), à regarder la télévision (le procédé SECAM est dû à Henri de France), à faire sa correspondance (la pointe bic inventée par le baron Bich), à aller au cinéma (dû au français Lumière), à rester devant son ordinateur (le PC Micral est aussi une invention française) ou à faire ses comptes (la première machine à calculer est due, en 1642, à Blaise Pascal et s’appelait « la Pascaline »). Allons visiter les Toutlemonde.

Mais, rétorque sa femme, pour aller en promenade, nous n’avons plus d’auto (inventée par deux Rouennais en 1883, perfectionnée par nombre de constructeurs français, les pneus inventés par Michelin). Pourquoi pas un avion (inventé par le français Clément Ader) pendant que tu y es ! Restriction ! C’est la crise ! Nous nous contenterons de nos bicyclettes (inventées par le français Michaux).

Et les voilà partis. Au premier bureau de tabac, M. Nimportequi s’arrête pour aller chercher une boite d’allumettes (inventées par le français Sauria). En route ! Par téléphone (inventé par le français Bourseul) on a prévenu les amis Toutlemonde. En chemin, on s’arrête devant un bel ouvrage d’art en construction. M. Nimporte n’est pas très calé et ne saurait dire si c’est du ciment armé (inventé par le français François Hennebique) ou du béton armé (inventé par le français François Coignet). Mais qu’importe, c’est très beau. Et notre héros, saisissant son appareil photographique (inventé par les français Daguerre et Niepce) en fixe l’image. Le bélinographe, ancêtre du télécopieur est dû en 1907 à Edouard Bélin.

Les Toutlemonde sont installés dans une jolie villa pourvue des conforts les plus modernes. Tout marche à l’électricité (l’électricité dynamique est due au français Ampère) et des boissons glacées sortent du frigidaire (dû aux français Tellier et Ferdinand Carré en 1855) lorsqu’arrivent leurs hôtes. On ne leur servira pas, heureusement, des conserves (inventées en 1795 par le français Nicolas Appert).

La journée passe vite en si bonne compagnie. La nuit est venue quand M. et Mme Nimportequi regagnent leurs pénates. Mais la nuit, maintenant, n’est plus redoutée. Il est loin le temps où on se servait, pour s’éclairer, de lampes à huiles (avec rouage et piston inventées en 1800 par le français Carcel), de bougies (inventées par le français Chevreul), puis de gaz d’éclairage (dû au français Lebon), enfin d’acétylène (découverte du français Quet).

Au lit ! Madame Nimportequi à qui le grand air a donné un peu de migraine, prend un cachet d’aspirine (dû au français Charles Gerhardt).

Et dans sa chambre éteinte, tandis que le reflet de lune, par la fenêtre ouverte, vient caresser les objets endormis, Mme Nimportequi se remémore sa bonne et simple journée et elle s’endort en songeant « Qui donc dans le monde oserait dire : « aujourd’hui, je n’ai rien reçu de la France » ?
Ce texte est fortement inspiré de celui que M. Raoul Follereau (l’apôtre des lépreux) écrivit en 1944.

« Il n’y a pas d’orgueil à être français. Ce n’est pas un orgueil c’est une responsabilité » L’écrivain Georges BERNANOS.
« Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir » Maréchal FOCH

 


 

LES COMMUNICATIONS
AMPERE eut le 1er l’idée du télégraphe.
(mémoire du 2/10/1830). Ernest ESCLANGON de l’horloge parlante.
BRANLY inventa le fameux cohéreur qui est à la base de la découverte de la radio.
L’ABBE DE L’EPEE inventa le langage des signes pour les sourds-muets. L’abbé SICARD le perfectionna.
Louis BRAILLE et Valentin HAUY ont créé l’écriture en relief et les bibliothèques d’aveugles.
La lumière française éclaire tous les océans, protège tous les marins et leur indique la direction :
Augustin FRESNEL inventa la lentille des phares. TEULERE perfectionna cette invention en découvrant les miroirs paraboliques et les phares à éclipse.
François CERNELLE en 1979 invente le 1er micro-ordinateur En 1974, Roland MORENO : la carte à puce.

LA PHOTOGRAPHIE
Qui a découvert la photographie ? NIEPCE (1822) puis DAGUERRE (1838)
Le négatif sur verre ? NIEPCE de St-VICTOR, cousin du premier.
La photo en couleur en 1867 ? CHARLES CROS et DUCOS de HAURON
La plaque autochrome en 1904 ? Louis LUMIERE
Le procédé de reproduction des photos sur papier ? Hippolyte BAYARD.
La chromotypographie ? Edouard BELIN.
La photographie en relief ? Maurice BONNET (1941)

LE CINEMA
Inventé en 1895 par Louis LUMIERE.
Le cinéma sonore : par A. BARON et L. GAUMONT

POUR ALLER PLUS VITE
Sur terre :
La bicyclette est due à Ernest MICHAUX, l’inventeur du pédalier.
Denis PAPIN en 1681 avait inventé la machine à vapeur. On doit à DECAUVILLE les voies ferrées et le matériel démontable qui porte son nom. A Nicolas RIGGENBACH, le chemin de fer à crémaillère.
En mer :
Le 1er bateau à vapeur fut inventé par le Marquis de JOUFFROY d’ABBANS en 1776.
On doit l’hélice à Dallery et Frédéric SAUVAGE en 1841.
Le 1er sous-marin à moteur : au Capitaine BOURGEOIS et à l’ingénieur BRUN.
Le 1er sous-marin autonome « Le Narval » : au Lieutenant de Vaisseau Lauboeuf.
Le périscope fut inventé par Jean REY.

LA CONQUETE DU CIEL
LAPLACE et LEVERRIER proposent les 1ères lois de l’Astronomie.
L’abbé J-Félix PICARD, en 1669, commence à mesurer la terre. MM. DELAMBRE et MECHAIN prennent la longueur d’un arc du méridien pour servir à l’établissement du système métrique.
Les frères HENRY, à l’Observatoire de Paris, commencent la carte du monde en appliquant la photographie à l’observation astronomique. TEISSERENC de BORT découvre la stratosphère.

Précurseurs : MONTGOLFIER, CHARLES, MEUSNIER, PILASTRE de ROZIER.
1er ballon gonflé à l’hydrogène : CHARLES.
1ère tentative en dirigeable : H. GIFFARD.
1er voyage : le 9 août 1884 de Chalais Meudon à Villacoublay.
1er dirigeable à moteur électrique : G. TISSANDIER.
1ère traversée de la Méditerranée en dirigeable : Comte Henry de la VAULX.

AVION
1er bond : Clément ADER le 5 oct. 1890.
1er km parcouru : Henri FARMAN le 13/1/1908.
1ère Traversée de la Manche : BLERIOT le 25/7/09.
1ère traversée de la Méditerranée : Roland GARROS le 23/9/1913.

1er planeur : les frères Caudron (1908).
1er explorateur de la haute atmosphère : Gustave HERMITTE.

QUI INVENTA
- le manche à balai :.Robert ESNAULT-PELTERIE
- le gauchissement : Louis MOUILLARD
- le compas aéronautique :Jules JANSEN
- le parachute : Jacques GARNERIN

En Mécanique
Les précurseurs sont : BURIDAN et ses disciples : ALBERT de SAXE, TEMON, fils du juif, Marcile d’INGHEN. Ils créent ensemble la « physique parisienne », 1ère ébauche de la science moderne. Galilée se basera sur leurs travaux et cite cette école
1er véhicule à traction mécanique créé par CUGNOT en 1769.
1ère voiture : construite en 1883 par deux rouennais. Par la suite, les organes essentiels des voitures modernes furent autant d’inventions françaises :
MM de DION et BOUTON à eux seuls prirent plus de 400 brevets entre 1883 et 1926. Nombre de ces décou-vertes constituent de véritables révolutions dans cette industrie qui naquit et grandit en France.
Exemples :
La soupape : Denis PAPIN
Le différentiel : O. PECQUEUR (1828),
L’accumulateur : G. PLANTE (1860),
La bougie : Et. LENOIR (1860),
La magnéto : FOREST (1873),
Le changement de vitesse par engrenage : Armand PEUGEOT (1890),
L’allumage électrique : de DION-BOUTON (1895),
La prise directe : L. RENAULT (1898),
L’embrayage à plateaux : De DION-BOUTON (1904).
1er moteur à pétrole : E. LENOIR (1858)
1er carburateur : E. LENOIR (1862)
1er moteur vertical à 4 cylindres : F. FOREST (1873)
1er moteur en étoile 12 cylindres : De DION (1889).
1er moteur en V à 8 cylindres : De DION, en 1908.
1er bloc-moteur : De DION-BOUTON.
1er moteur rapide (2.000 tours/minute) en 1895 : De DION-BOUTON

GUERIR
Qui a proposé les 1ères lois de l’anatomie comparée ? CUVIER et GEOFFROY St-HILAIRE.
De l’auscultation ? : LAENNEC (avec le stéthoscope)
De la Physiologie ? : Claude BERNARD.
De la microbiologie ? : PASTEUR.
De l’anthropologie ? : BERTILLON et BROCA
de l’histologie ? : BICHAT.
De la neurologie ? : CHARCOT.
De la Sérothérapie ? : Charles RICHET.
Mais les médecins et les savants français se sont penchés sur les maladies, moins pour en découvrir les secrets que pour soulager ;
Jadis, on cautérisait les moignons des amputés au fer rouge. C’est le chirurgien français Ambroise PARE qui imagine la ligature des artères et évite aux blessés cet affreux martyr.
Jadis, les fous étaient traités comme des bêtes dangereuses. C’est le français PINEL qui les fit détacher et exigea pour eux les soins dûs aux malades.
Jadis, les enfants atteints du croup mouraient asphyxiés. C’est TROUSSEAU qui, avec BRETONNEAU découvre la trachéotomie et sauve ainsi des milliers d’enfants.
WIDAL réussit, par la découverte d’une réaction sanguine, à faire le diagnostic de la fièvre typhoïde.
LAVERAN découvre en 1880 à Constantine le microbe du paludisme que la quinine, découverte par Pelletier et Cavanton, permet de soigner et de guérir.
YERSIN découvre, en 1894, le bacille de la peste.
NICOLLE et CONSEIL arrête le typhus en découvrant le secret de sa propagation.
APPERT invente les boites de conserve
RAMON, par sa découverte de l’anatoxine antidiphtérique, réduit dans d’énormes proportions l’effroyable mortalité de cette maladie, en la rendant quasi inoffensive par la vaccination.
VINCENT, par son vaccin T.A.B chauffé, extermine de terribles épidémies de typhoïde et découvre le sérum contre la gangrène gazeuse.

Nous sommes le rare pays à pouvoir lancer des missiles Sol du fond de l’océan.

En 2012 un français, Bernard Stroiazzo Mougin, réussit à faire du pétrole à base d’algues, ce qui réduira les émissions de CO2.
Comment oublier parmi tant d’autres :
PASTEUR qui guérit le monde de la rage et du charbon.
ROUX qui guérit le monde la diphtérie.
CALMETTE qui guérit le monde de la morsure des serpents et par le vaccin BCG, permet d’immuniser les petits enfants contre la tuberculose.
Jacques DAVIEL qui inventa le procédé d’extraction de la cataracte, Félix TERRIER qui créa l’asepsie. Ch. CHAMBERLAND qui inventa l’autoclave, PRAVAS, créateur de la seringue qui porte son nom.

Et comment ne pas saluer :
Claude BERNARD dont les études sur le foie et, en général, sur les glandes à sécrétion interne, a ouvert de si larges voies à la médecine. Et CURIE qui découvrit le radium que tous appliquent à la guérison du cancer.

Lu 519 fois