Imprimer cette page
lundi, 27 mai 2013 20:34

Manip’ pour tous

Écrit par 

par Louise BUCHMANN
Responsable du SIEL-ALSACE


manif-pour-tous-230313Deux mois après le grand succès de la manif pour tous, battant le record historique de foule dans les rues de Paris : 1,7 millions de français à ciel ouvert, le peuple est encore sorti hier pour affirmer, de sa présence : vous êtes au pouvoir, mais nous nous montrons, à visage découvert, avec nos familles, pour vous donner tort.

On notera une fois encore le grotesque des chiffres officiels annoncés : 150000 manifestants, contre 1 million réel...un manifestant de la manif pour tous vaudrait donc dix hommes ?!!

Tôt ou tard, les gouvernants actuels paieront.

Le temps des fourches ?

On peut associer ce qu'il se passe depuis des mois - manifestations monstre, veillées, défilés, à Paris et dans toute la France – à de la fronde moderne. On ne le répétera pas assez, mais les slogans épars vus dans les rues ne concernent plus seulement le mariage entre personnes homosexuelles, mais la politique en général. Ces français ont l'intuition au fond d'eux, qu'il faut mener ce combat de civilisation. C'est déjà se placer « au-dessus » et l'on s'en réjouit.

Pourtant, ce mouvement de masse pacifique ne prouve pas encore que le peuple français a compris le lien entre le sociétal progressiste-régressif et le socio-économique punitif-aliénant dont la source est l'idéologie mondialiste. Dénoncer la troïka et le mariage unisexe ainsi que la procréation artificielle (et bientôt, l'HGM...l'homme génétiquement modifié), tout ensemble, serait l'ultime compréhension. Et il faudra être virulent !

A ce propos, on a vu quelques groupes de personnes, qualifiés d'extrémistes, venir en découdre avec les forces de police (on ne dit plus force de l'ordre, car ce sont les forces du désordre désormais). Ceux-là ont compris que face à la violence gratuite (de surcroît d'Etat), le pacifisme angélique est une erreur philosophique.

Et pourtant...

La puissance de ces manifestations, c'est qu'elles sont magnifiquement pacifiques. La majorité silencieuse : la majorité calme. Calme parce que sûre de ce qu'elle est et de ce qu'elle prône. Ayons confiance en ce que nous sommes, oui ! Grandeur du peuple français : pacifique et démocrate. Nos idéaux sont toujours là, au fond.

Foules fascinantes

Je ne peux m'empêcher de penser à d'autres foules. Récemment, en 2010, on a assisté, effrayés, à une autre manifestation moderne : la parade LOVE (amour) en Allemagne. Aussi des centaines de milliers de jeunes gens dans la rue, mais qui ne défendaient rien ou alors vaguement un mode de vie (hérité du 68-tardisme)...enfin rien en somme. Cette foule-là, jeunesse occidentale aussi, mais d'outre-Rhin, a tué des siens par piétinement. Dix-neuf gens morts piétinés dans la foule. Au-delà du limes...

Plus récemment encore, une petite foule de périurbains venue célébrer les nouveaux dieux blingbling à deux sous (on a les héros que l'on peut !), ceux du fric-ball, s'est transformée en petit tourbillon ultraviolent. Au-delà du limes (bis)...

Le lien entre tout cela ? C'est se permettre une réserve. Les foules sont éphémères et ne se ressemblent pas. Le peuple est pluriel. Si le peuple est pluriel, parle-t-on de « vrai » peuple ? Un million de personnes, est-ce une minorité agissante, ou une masse qui ne sert à rien ?

Hollande et ses ministres n'ont plus de pouvoir, sauf la répression. Alors user de ce faux pouvoir et à la fois gagner du temps est une aubaine ! Un pouvoir qui résiste au peuple donne l'illusion d'être fort, c'est le monde à l'envers. Jouer sur les faiblesses des chefs. On ne critiquera pas Frigide Barjot qui a réussi à émerger et à passer dans les media le message « fun » de ce combat, pour éviter qu'il ne soit taxé d'arrière-garde, ce qui était essentiel, parce que c'est un combat d'avant-garde. Elle a tout de même sur-joué le style déjanté finalement un peu ringard. Entre le scout et la DJette, il y a sans doute autre chose...

Cet autre chose, c'est la volatilité de la foule. Plus tout ceci sera imprévisible et impalpable, plus cela fera peur.

Encore quelques secousses – la magnitude augmente. Un jour, mais quand !? – l'explosion.

Lu 3078 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL