Imprimer cette page
vendredi, 15 novembre 2013 20:31

Marine Le Pen condamne avec la plus grande fermeté les injures à caractère racial de Minute

Écrit par 

par Karim Ouchikh
Président exécutif du SIEL - Administrateur du RBM

marine-le-penDans son dernier numéro, Minute s'en est pris à la personne de Madame Taubira dans des termes particulièrement injurieux que Marine Le Pen, le SIEL, le Front national et le Rassemblement Bleu Marine et réprouvent et condamnent avec force.

Si Madame Taubira est critiquable pour sa politique gouvernementale, marquée à bien des égards du sceau du laxisme, elle ne saurait faire l'objet, à l'égal de toute personnalité politique, de la moindre attaque ad hominen à caractère racial. Ayant maintes fois été les cibles par le passé des attaques de cet hebdomadaire, Marine Le Pen et le Front national ne sauraient être soupçonnés aujourd'hui de la moindre connivence, complaisance ou soutien quelconque avec la ligne éditoriale de cette publication. Marine Le Pen a pris ainsi acte de l'enquête ouverte ce mercredi contre ce journal pour "injure publique à caractère racial" et attend de la justice qu'elle œuvre sereinement dans la stricte application de la loi.

Marine Le Pen entend toutefois rappeler que la détestable une de l'hebdomadaire Minute ne saurait être abusivement instrumentalisée par le gouvernement ou par les médias pour discréditer l'action politique du Front national et porter atteinte à son image : les Français ne seraient alors pas dupes de manœuvres méprisables ou d'amalgames approximatifs dont le but inavoué serait de porter atteinte à une formation politique qui respecte pleinement les valeurs et les institutions de la République. De la même façon, cette affaire ne doit pas davantage servir de prétexte pour renforcer un arsenal répressif, - aujourd'hui notoirement suffisant -, dans un sens qui mettrait demain en danger l'intégrité des libertés publiques, notamment en matière de liberté d'expression.

Marine Le Pen et le Front national, - mais aussi toutes les forces politiques qui composent le RBM, dont le SIEL -, rappellent enfin que la déplorable initiative éditoriale de Minute ne doit pas être l'occasion pour le gouvernement de se dérober, une fois de plus, à ses responsabilités politiques en tentant de détourner l'attention de nos compatriotes des seuls sujets qui les préoccupent véritablement : la baisse du pouvoir d'achat, le matraquage fiscal, le chômage endémique, la paupérisation croissante de notre économie et l'impuissance de notre pays à maîtriser son destin.

Lu 2142 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL