Imprimer cette page
dimanche, 29 décembre 2013 14:49

L'ombre de l'esquisse de début de commencement d'une sortie de crise pourrait-elle devenir un jour une hypothèse ?

Écrit par 

par Dominique JAMET - Source : Boulevard Voltaire
Nous partageons ce point de vue, sûrs que nous sommes que la solution aux problèmes économiques que traverse notre pays est d'abord d'ordre politique, et notamment d'ordre institutionnel...

http://www.bvoltaire.fr/dominiquejamet/francois-hollande-sa-courbe-dimpopularite-nest-pas-pres-de-sinverser,45735

François Hollande : sa courbe d'impopularité n'est pas près de s'inverser

francois-hollandeOn peut toujours – et ce gouvernement n'est ni le premier ni le dernier à le faire – multiplier les manipulations statistiques, les décomptes fantastiques et les contorsions sémantiques ; on peut faire valoir que le nombre des demandeurs d'emploi des catégories B et C – ceux qui travaillent à temps et à salaire partiel, qui travaillent peu d'heures pour toucher des clopinettes – est en diminution ; on peut mettre en avant la baisse du chômage chez les moins de 25 ans pour tenter de dissimuler la hausse du chômage chez les plus de 50 ans ; on peut s'évertuer à expliquer que ce n'est pas sur un mois mais sur deux ou davantage qu'il faut effectuer les calculs ; on peut avancer que si nous continuons à descendre la pente, celle-ci est moins raide que par le passé ; on peut se satisfaire de cette tendance et murmurer benoîtement que c'est moins pire que si ça l'était plus et affirmer qu'avec une bonne longue-vue, il est désormais possible d'apercevoir le début du commencement de la fin du tunnel. C'est à cet exercice peu convaincant que se livre M. Michel Sapin avec un flegme méritoire, tandis que le président de la République, faisant à mauvaise fortune beau visage, arbore imperturbablement en cette période de fêtes son sourire de ravi de la crèche.

Les chiffres n'en sont pas moins tombés, et sont terriblement têtus. Novembre n'a pas tenu les promesses d'octobre. Les 17 500 emplois perdus ont presque annulé les 20 500 emplois gagnés. En dépit des dizaines de milliers de contrats aidés d'une manière ou d'une autre, correspondant à autant d'emplois artificiellement créés à coups de subventions – donc d'impôts –, le nombre des sans-travail s'est accru de 0,5 % en un mois, de 5,6 % en un an, et 350 000 malheureux sont venus grossir les rangs de la grande armée des chômeurs depuis que celui qui a fait de la lutte pour l'emploi sa priorité a pris ses fonctions. C'est à la lumière des faits qu'éclate l'inefficacité – que dis-je, la nocivité – d'une politique qui laisse nos frontières ouvertes à la concurrence internationale et s'est privée, en même temps que de sa souveraineté monétaire et territoriale, des moyens de redresser notre production et de relancer notre économie.

Lu 2223 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL