Imprimer cette page
dimanche, 02 novembre 2014 01:02

Les chapelles du cimetière du Père-Lachaise : un patrimoine en danger

Écrit par 

par Martine Hervé
Adhérente du SIEL (Paris)

pere lachaise

Vous le connaissez tous, ou presque : c’est l’un des plus fameux, et le plus visité au monde !

Ce magnifique musée de sculpture à ciel ouvert qui reçoit deux millions de visiteurs par an fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 juin 1993.

Tout serait idyllique si nombre de ses tombes et chapelles délaissées faute de descendance n’étaient fortement dégradées (portes ouvertes ou défoncées, statues et vitraux brisés), certaines servant de débarras ou encore de poubelles. Quel dommage !

Ces chapelles sont des concessions à perpétuité qui sont reprises par l’administration lorsqu’il y a constat d’abandon ou de danger imminent présenté par l’édifice.

Au terme d’une procédure longue, allant jusqu’à trois ans, ces chapelles abandonnées reviennent dans le giron de la ville. Dans certains cas, elles peuvent être rachetées par des particuliers pour leur propre usage. Le couturier Jean-Paul Gaultier a ainsi racheté une chapelle qu’il a rénovée.

La Mairie de PARIS propose la transformation de chapelles funéraires abandonnées en mini-columbariums. « Il y a 70 000 concessions au Père-Lachaise où les 30 000 tombes antérieures à 1900 sont protégées », explique Guenola Groud, conservatrice du patrimoine, spécialiste des cimetières parisiens.

« On garde le bâtiment en le rénovant entièrement, mais on enlève les croix ou les vitraux, et l’on y place des rayonnages pour installer des urnes », explique Mme de Vergie, ingénieur responsable de la division entretien et travaux des cimetières parisiens.(http://www.lepoint.fr/societe/le-cimetiere-du-pere-lachaise-va-proposer-de-nouvelles-solutions-pour-les-urnes-funeraires-27-10-2011-1389719_23.php).

Mais pourquoi enlever les vitraux ? Serait-ce une insulte à la laïcité, car ces derniers représentent le plus souvent des scènes ou des personnages bibliques ? Si nous n’y prenons garde, ces destructions, qui vont se multiplier, entraîneront la disparition de véritables richesses patrimoniales.

L’idéal serait que ce merveilleux cimetière soit classé au patrimoine mondial de l’UNESCO afin de le préserver.

Lu 2137 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL