Imprimer cette page
mardi, 28 juin 2016 14:37

La guerre à Calais

Écrit par 

Dans un silence pesant de la presse nationale, une guerre d'un genre particulier se déroule autour de Calais. Il faut aller sur le site du journal anglais « the Telegraph » pour trouver des informations et images sur les événements qui se sont produits, les deux dernières nuits, à Calais, entre forces de l'ordre et migrants-clandestins.

Les forces de l'ordre doivent faire face à des hordes de migrants qui prennent d'assaut des camions pour tenter de s'y introduire afin de passer au Royaume-Uni.


calais 01Migrants sur la rocade portuaire qui utilisent des cônes de signalisation pour arrêter les camions.


calais 02La prise d'assaut du camion. On n'y voit que des hommes.
Où sont les gentilles familles dont le sort apitoyait les bien-pensants ?


Dans la nuit du 19 au 20 juin 2016, les forces de l’ordre ont repoussé plus de 1200 migrants-clandestins principalement de la rocade est. Les forces mobiles et effectifs de la sécurité publique ont tiré plus de 110 grenades et lancé plus de 30 grenades. Elles ont dû enlever cinq barrages de fortune érigés par des migrants sur les axes routiers.

Dans la nuit du 20 au 21 juin 2016, les forces de l’ordre procédaient à l’éviction de plus de 1000 migrants. Là également, pratiquement 200 grenades ont été tirées ou lancées à la main.

Dès que les camions de marchandises sont ralentis ou à l'arrêt, des groupes de migrants-clandestins envahissent les voies de circulation et tentent de se cacher sous les bâches après les avoir découpées. Quand les forces de l'ordre interviennent pour faire cesser le désordre, les migrants mécontents agressent les agents de l'Etat en leur lançant des projectiles. Le bilan de ce genre d'opération est généralement à la défaveur des forces de l'ordre : 11 fonctionnaires de police blessés et 3 migrants interpellés pour la journée du 20 juin.

calais 03


Il faut savoir que des effectifs policiers ont été mobilisés sur Calais depuis mi-décembre 2015 et ont été renforcés pour représenter dorénavant :
- 2 équipages police secours 24/24;
- 2 patrouilles groupe de voie publique;
- 2 brigade anti-criminalité et 1 patrouille canine la nuit;
- 4 patrouilles des unités territoriales;
- plus de 8 unités de forces mobiles.
L'effectif global de ce dispositif peut être évalué à 1000 fonctionnaires de police qui seraient mieux employés à lutter contre la délinquance qui frappe les citoyens français ou à participer à la lutte contre le terrorisme.

La nuit dernière encore, du 27 au 28 juin 2016, la mobilisation des forces de l’ordre pour contenir les mouvements de migrants-clandestins, a été très forte. Au cours de la nuit, les forces de l’ordre procédaient à l’éviction de 1910 migrants situés sur la rocade est, la rocade portuaire et les zones industrielles. Les forces de l'ordre ont utilisé plus de 70 grenades lancées au moyen du Cougar, plus de 20 grenades MP7 à main. Les 20 barrages qui avaient été érigés sur la rocade est, ont été immédiatement enlevés par les forces de l’ordre.

A ce rythme, on comprend que les forces de l'ordre soient usées et nous dénonçons la désinformation totale que subissent les Français face à une chape de plomb médiatique, qui protège l’inaction d’un gouvernement socialiste aux abois.

Lu 2621 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL