Imprimer cette page
vendredi, 14 décembre 2018 14:17

Le "Référendum d'Initiative Citoyenne", cette chance pour la France

Écrit par  Bernard Calujek, Délégué Départemental SIEL Marne (51)

Lors la dernière campagne présidentielle de 2017 nous avons constaté que les médias ont eu le pouvoir d'écarter François Fillon, bâillonner Marine Le Pen ou Jean Luc Mélenchon et de mettre en place Emmanuel Macron à la présidence de la République, en faisant des organes de presse de véritables outils de propagande au service des puissances financières.

Le principe de la République "Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" est devenu un leurre !

Notre Démocratie est aujourd'hui bafouée, elle a été confisquée au peuple à des fins idéologiques et mondialistes.
Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) est une alternative capable de rendre sa légitimité au peuple Français en répondant aux attentes de la majorité des citoyens.

Contrairement à ce pourquoi ils ont été élus, les députés dans leur ensemble ne se font plus porte-paroles des revendications populaires à l'Assemblée Nationale, ils semblent plutôt résignés à la voix de leur maître.

Nous ne pouvons continuer ainsi !

Jamais nous n'avons vu si grande rupture entre le peuple et ses représentants.

Le SIEL, "Souveraineté, Identité Et Libertés", soutient avec force et conviction cette demande portée par les "Gilets Jaunes" que l'on pourrait également baptiser "les soldats de la Démocratie", revendication profondément légitime qui semble être le recours ultime pour un retour à une véritable Démocratie.

Ainsi, par toutes les voix de son peuple, la France retrouverait sa Souveraineté, son Identité et ses Libertés qui lui ont été sournoisement arrachées par la Constitution Européenne maquillée en Traité de Lisbonne.

L'honorable élan des "Gilets Jaunes" incarne la colère et le souhait de l'opinion collective, c'est un mouvement qui se répand au travers de l'Europe et jusqu'au Canada. Il est l'opportunité pour tous les Français de pouvoir réintégrer la voix du peuple au sein des institutions.

Lu 476 fois