Imprimer cette page
jeudi, 31 août 2017 15:15

Résister au terrorisme à Gonesse

Écrit par 

Tribune municipale de Karim Ouchikh, groupe d'opposition "Le SIEL de Gonesse"
Journal Le Gonessien - Septembre 2017

Le terrorisme islamique n’épargne aucun des peuples de notre continent. Nés bien souvent sur le sol européen, les djihadistes ont décidé de livrer une guerre sans merci à notre modèle de civilisation. Les services de renseignements anticipent même une intensification de la terreur djihadiste avec le retour programmé sur notre sol de milliers de combattants islamistes, dont beaucoup sont des ressortissants français, au lendemain des revers militaires enregistrés par l’Etat Islamique au Moyen-Orient.

Que faire à l’échelle de notre ville pour lutter contre ce fléau ?

D’abord, pour la municipalité de Gonesse, coopérer activement, dans les limites de ses compétences, avec les services de l’Etat pour concourir en ce domaine au respect de l’ordre public : le lien entre délinquance et terrorisme étant une réalité largement éprouvée en France, notre ville n’est malheureusement pas à l’abri de dérives djihadistes, ni plus ni moins au demeurant que toute autre commune.

Ensuite, en exigeant fermement du gouvernement la fin de la politique de répartition autoritaire des migrants clandestins implantés sur notre territoire, comme dans beaucoup de villes et villages français, sans la moindre concertation avec les populations concernées. Nul ne conteste en effet que cette politique de quotas forcés, qui amplifie chaque jour l’appel d’air migratoire, accentue considérablement le risque d’infiltration de terroristes parmi les foules de clandestins qui envahissent le sol européen depuis plus de deux ans.

Enfin, et surtout, mobiliser à long terme les ressources de notre commune pour combattre le repli identitaire qui fait le lit de l’islamisme radical. ‘’Ce que l’enfant doit apprendre d’abord c’est la patrie, sa mère » disait Michelet. La meilleure garantie pour faire échec à l’enfermement culturel et confessionnel est de retisser en effet le lien entre les individus et la Nation dont les vertus émancipatrices ne sont plus à démontrer. La pratique de langue française, la morale républicaine, les activités culturelles, l’enseignement de l’Histoire de France, la découverte de notre patrimoine historique… autant de champs de connaissance que notre commune doit moissonner intelligemment, en relation avec notre système scolaire et le milieu associatif, pour partir résolument à la conquête des âmes perdues.

Un réarmement des esprits et un réenchantement des cœurs en quelque sorte…. Un défi de civilisation en tous les cas, qui ne pourra évidemment être relevé efficacement sans un effort colossal consenti dans un même élan par l’Etat, les collectivités locales et les forces vives de notre pays.

Lu 1362 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh

Éléments similaires (par tag)