Imprimer cette page
jeudi, 25 janvier 2018 15:11

2018 : mes vœux pour Gonesse et les Gonessisens - Tribune municipale de Karim Ouchikh

Écrit par 

SIEL DE GONESSE

Tribune Le Gonessien – Janvier 2018

2018 : mes vœux pour Gonesse et les Gonessisens

 

Ce mois de janvier est l’occasion pour moi de présenter mes vœux à l’ensemble des Gonessiens. Santé, prospérité, épanouissement personnel : je souhaite que 2018 soit une année profitable pour chacun d’entre vous, pour votre famille et pour vos proches. Une mention particulière ici pour les agents de la ville dont le dévouement professionnel au service des Gonessiens me touche particulièrement.

Dans l’intérêt bien compris des Gonessiens, je souhaite à notre ville de prendre le bon cap pour ne pas rater le train de l’Histoire, ce qui implique de faire les bons choix qui ne sont malheureusement pas au rendez-vous.

Il importe avant tout de gérer les affaires municipales en bon père de famille, en maitrisant nos dépenses de fonctionnement et en limitant l’endettement, sans jamais matraquer fiscalement le contribuable, ni négliger les dépenses d’investissement d’avenir, ce en quoi la politique de l’actuelle municipalité ne cesse de nous plonger dans des abimes de perplexité.

Gonesse doit faire preuve d’esprit d’initiative pour attirer sur notre territoire des entreprises réellement créatrices d’emplois. De ce point de vue, je déplore le manque d’ambition de la municipalité actuelle qui ne fait rien de véritablement significatif pour valoriser les atouts géographiques considérables de notre ville et son potentiel manifeste en matière de transport.

Notre ville doit se montrer vertueuse dans la préservation de notre environnement, ce que refuse d’admettre Jean-Pierre Blazy en s’obstinant dans la promotion d’Europacity, ce projet de centre commercial pharaonique, déjà dépassé, qui repose sur des promesses d’emploi illusoires et des logiques productivistes attentatoires au respect de la biodiversité et de l’identité agricole de notre territoire.

Rien de grand ne peut se faire pour accroitre le rayonnement de notre ville sans politique culturelle d’envergure. Alors que nous disposons d’atouts manifestes au regard notamment de l’importance de notre patrimoine historique ou de la vitalité du notre tissu associatif, l’insuffisance des crédits budgétaires obère nos ambitions en ce domaine, tout comme l’absence d’une vision politique à long terme qui tend à déclasser durablement notre ville à l’échelle régionale.

Soucieux de répondre aux angoisses identitaires qui assaillent nos compatriotes, à Gonnesse comme ailleurs en France, d’accroitre la concorde civile et de contribuer par la-même au renforcement de la sécurité publique, je plaide encore et toujours pour la mise en œuvre sur notre territoire d’une vaste et généreuse politique d’intégration culturelle ordonnée à l’amour de la France, au Bien commun, aux valeurs de la République, aux mérites de l’instruction publique et aux marqueurs identitaires du génie français, avec pour objectifs de promouvoir l’émancipation personnelle des individus et de briser les replis communautaristes qui rongent tant l’unité de la Nation.

Lu 856 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh

Éléments similaires (par tag)