Imprimer cette page
mercredi, 25 juillet 2012 14:15

Traité de discipline budgétaire : un référendum s'impose plus que jamais

Écrit par 

SIEL UE dictatureSelon un sondage Opinion Way diffusé le 24 juillet 2012, 52 % des Français souhaitent que la ratification du pacte de discipline budgétaire soit soumise à référendum, contre 38 % qui préfèrent la voie parlementaire. Alors que ce débat essentiel est à peine engagé dans l'opinion publique, ce taux s'envole à 75 % chez les électeurs de Marine Le Pen et à 57 % auprès de ceux de Nicolas Sarkozy

Ainsi se vérifie, avec ce traité européen ouvertement défendu par Nicolas Sarkozy puis par François Hollande, le bon sens politique des Français, sept ans après le rejet salutaire du traité constitutionnel qu'ils avaient exprimé massivement dans les urnes.

Dès lors que les intérêts essentiels de la France sont en jeu, nos compatriotes aspirent lucidement à être consultés directement plutôt qu'à s'en remettre aux frères siamois de l'UMPS, pareillement solidaires sur les questions européennes, au Parlement comme ailleurs. Avec une grande sûreté de jugement, les Français pressentent que le pacte de discipline budgétaire ôtera bientôt le peu de souveraineté budgétaire qu'il restait à encore à notre pays, sans pour autant que ce texte liberticide ne règle en quoi que ce soit les problèmes économiques et sociaux qui se posent actuellement à la France.

Contre tous les europiomanes fous, Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine refusent de condamner la France à une fuite en avant vers un fédéralisme européen destructeur, synonyme d'impuissance et d'austérité pour notre peuple : une autre Europe est possible, qui soit pleinement respectueuse des Etats et des peuples qui les composent.

L'un comme l'autre exigent plus que jamais de François Hollande qu'il soumette sans atermoiement le funeste pacte budgétaire européen au seul jugement du peuple français.

Karim Ouchikh, Président exécutif du SIEL

Lu 2974 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL