Imprimer cette page
mardi, 22 janvier 2013 12:30

Na zdorovie, Gérard

Écrit par 

par Louise BUCHMANN
Responsable du SIEL-ALSACE

gerard-depardieuToutes les deux semaines, les media peuvent se trouver un nouvel os à ronger, qui puisse remplir quelques grosses minutes de « JT » ou noircir quelques pages de journaux (gratuits of course), de préférence un fait divers monté en « choc ». Pour commencer l’année, nous avons eu droit à l’ »affaire Depardieu ». Démarrer d’emblée par le tabou suprême français - l’expatriation, c’était donner le LA aux douze mois sombres à venir.

Entre insultes ministérielles estampillées RF et gros bisous poutiniens, on était typiquement dans l’absurde : rire pour ne pas pleurer…mais autant le chaleureux accueil (et s’il lui profite, où donc est le mal ?) du chef de la fédération de Russie a pu nous rappeler la sympathie que décidément nous avons envers la grande Nation Russe, autant les réactions primaires et pavloviennes de l’ensemble de la caste journalistique française ont pu être interprétées comme la révélation voire le « coming out » d’une maladie française inquiétante et rampante : rejeter sur la vérité pure la haine de ce que nous sommes devenus.

Explication :

L’acteur que tous les français apprécient malgré ses quelques frasques, peut-être l’un des seuls acteurs à avoir incarné, parfois magnifiquement, autant de personnages centraux de la littérature ou de l’Histoire, l’acteur qui finalement s’expose peu dans la presse « pipeul », son tempérament et sa formidable santé suffisant à enchaîner les rôles depuis des décennies, chaque année sans répit, a osé franchir le pas de quitter volontairement la France, son pays, notre pays. Mais pour quelle véritable raison ?

Normalement, à l’ère de la mondialisation heureuse, où chacun est « citoyen du monde », où le mondialisme mixeur est un formidable progrès, où l’immigration est une chance exceptionnelle, on ne devrait pas s’offusquer qu’un de nos ressortissants émigre vers le pays qu’il a choisi ! Mais quelle entrave à la liberté individuelle ! Quelle entorse au bien-être personnel !

Où sont les défenseurs des droits de l’Homme, de l’universalisme ? Pourquoi Depardieu ne serait pas une belle chance pour la Russie ? Nous pourrions, en guise d’amitié et d’altruisme naturel, lui faire don de notre gégé national, non ?

Alors on a compris : l’immigration c’est bon mais juste pour nous, en fait. Et la citoyenneté du monde c’est bien mais juste pour ceux qui brassent beaucoup de fric, et qui en même temps avaient déjà des origines étrangères (cf Yannick Noah). Je vois ici en quelque sorte une forme bien pernicieuse de ce qu’on nomme racisme, non ?

En réalité, ce qui agace, ce qui insupporte, ce qui a fait sortir de leurs gonds nos dignes représentants de l’élite journalistique, ce n’est pas la raison fiscale, non ça va bien au-delà. C’est la tribune dans le Monde, c’est le fait que Gégé dise que la Russie est une grande démocratie, qu’il y fait bon vivre et qu’il aime son peuple. Qui dit ça encore de la France ? Qui vient encore pour des raisons de démocratie, de s’y sentir bien et d’y aimer les français ? Ceux qui font la queue aux services sociaux ? Qu’on aille donc les interroger sur l’amour qu’ils portent à notre tempérament, à notre terroir, à notre mode de vie ! En plus, le sauveur de Sarkozy (= celui qu’on a dû élire pour dégager Sarkozy), fait encore plus fuir les « élites » depuis mai 2012 (voir les chiffres), un comble au paradis sociétaliste !

Basse jalousie, veule réaction, médiocrité et malhonnêteté intellectuelles, que celles de nos media. En tout cas j’espère, pour ma part, que Gérard Depardieu ira jusqu’au bout de sa démarche, et que tant qu’à faire, il ouvre la voie ou du moins les yeux, à tant de français qui eux aussi voudraient retrouver qui ils sont, ailleurs, là où on ne les insulte pas.

Lu 3143 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL