Imprimer cette page
vendredi, 08 février 2013 18:41

Philippe de Villiers s’adresse à François Hollande au Parlement européen

Écrit par 

Intervention de Philippe de Villiers à Strasbourg
(mardi 5 février 2013)

Intervention de Philippe de Villiers (5 février 2013)
En présence de M. François Hollande, Président de la République.

"M. le Président,

Votre rêve,
Votre rêve de la fusion des Nations,
Le rêve européen des élites post-nationales s'est évanoui dans le cœur des peuples.
Il s'est désintégré.
Parce que ce rêve était tramé dans un tissu de mensonges

- Le mensonge de Schengen qui devait nous apporter la sécurité, en abattant les frontières.
- Le mensonge d'une Europe sans protection douanière qui devait nous apporter la prospérité.
- Le mensonge de l'Euro qui devait nous apporter la croissance.
- Le mensonge d'un pouvoir oligarchique des commissaires qui devait rencontrer la confiance des peuples.

Aujourd'hui, les peuples se sont réveillés.
Le réveil est brutal.
Le rêve s'est brisé sur la réalité: partout, c'est:
- L'insécurité
- l'appauvrissement
- le marasme
- le pouvoir qui s'éloigne chaque jour davantage

On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré.
C'est pourtant ce que vous proposez
- un peu plus d'euro toujours un peu plus cher à l'inverse de Tokyo, Washington, Londres
- un peu plus d'austérité
- un peu plus de pouvoirs à Bruxelles.

Et les peuples s'éloignent de votre Europe mortifère:
- Les Grecs ne rêvent plus, ils cauchemardent
- Les Anglais ne rêvent que d'une chose, c'est de voter leur sortie de l'Europe.
Ah! Si les Français pouvaient voter !
Ils exprimeraient leur rêve d'une autre Europe.

Osez prononcer le mot tabou dans cette enceinte, le mot tabou dans le petit milieu confiné de l'euro-béatitude où se rencontrent les banquiers et les marchés, les milieux d'affaires et les profiteurs de la mondialisation sauvage.
Le mot référendum.

Il faut redonner la parole aux peuples pour qu'ils disent ce qu'ils ont dans le cœur: On a besoin de racines
de frontières
de protection

Nous avons tous vu tomber le mur de Berlin.
Nous verrons bientôt tomber le mur de Maastricht, le mur du mensonge."

Lu 4407 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL