Imprimer cette page
vendredi, 22 novembre 2013 18:52

Témoignage sur les Roms vivant à Lille (d'un médecin Lillois)

Écrit par 

Denis Seznec, éminent membre du SIEL qui lutte inlassablement contre la "nouvelle peste" de l'autocensure qui protège tant le "politiquement correct", nous transmet cette information.

"Madame le Maire de Lille accorde une bienveillante attention à tous ce qui est "gens du voyage". Ces braves gens, qui n'en veulent à rien d 'autre qu'à nos biens, ont le droit de squatter les abords de la cité hospitalière et des facs.

- Ils arrivent par hordes d'une cinquantaine de caravanes dernier cri, tractées par des bagnoles neuves à 100 000 € : des coupés Mercédès, BMW série 7, ou Audi 6 pour les plus "pauvres".

- Ils se garent pendant 2 ou 3 semaines, sur les trottoirs, là où, si tu t'y mets, tu as une prune dans le 1/4h, et la fourrière dans l'heure !

- Les gosses jouent dans la rue où ils insultent, agressent, crachent sur les passants, saccagent le mobilier urbain, pillent les voitures.

- Pour les besoins naturels de tout ce joli monde, rien de mieux que les toilettes des facs à proximité, qu'ils laissent dans un état inimaginable.

- Puis, ils en profitent pour ramasser les ordinateurs (ou tout matériel informatique) qui "traînent" dans les bureaux des facs...

Et le plus beau : Les Doyens des facs préviennent la police lilloise qui recommande de s'adresser à la mairie, qui répond que c'est du ressort de la Préfecture, qui déclare que c'est l'affaire de la gendarmerie et ainsi de suite...

- Bref, personne n'ose se mouiller, sachant que la presse locale gauchisante à souhait, n'attend que ça pour dénoncer l'expulsion brutale et inhumaine de toutes ces femmes et enfants en bas-âge qui ne demandaient qu'un peu de place dans notre société bourgeoise si égoïste !

- Leurs bébés sont hospitalisés l'hiver en pédiatrie pour la moindre fièvre en oubliant de venir les rechercher le lendemain, sous prétexte qu'ils ont dû quitter l'endroit en urgence... et sans laisser d'adresse bien sûr !

- Ils reviennent 4 ou 5 mois après, reprendre leurs gosses qui ont été logés, nourris, soignés et habillés par notre bonne vieille sécu.

Et voilà, le tour est joué ! Mais ça, c'est silence radio absolu dans la France entière...

Je n'invente rien, je suis médecin à la maternité Jeanne de Flandre, et je m'occupe de ces gamins. Aucun média n'en parle. C'est ça le socialisme "Aubriesque" et Hollandesque... J'en tremble !

Honnêtement, pensez-vous que les Français vont se laisser berner encore longtemps par cette bande d'incapables et cet état de laxisme aggravé ?"

 

Lu 3545 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL