Imprimer cette page
mardi, 03 avril 2012 00:55

Ce vent mauvais qui souffle sur la liberté d’expression

Écrit par 

SIEL liberte expressionJean-Paul Guerlain a été sévèrement condamné, jeudi 29 mars, pour injure raciale par le tribunal correctionnel de Paris pour les propos qu'il avait tenus sur les « nègres » lors d'un journal télévisé, en octobre 2010. Dix jours auparavant, deux membres du site internet Riposte Laïque avaient été condamnés, également en correctionnelle, pour provocation à la haine à l'égard de la communauté musulmane, pour avoir publié deux éditoriaux en 2010 mettant en cause « l'offensive islamiste », à l'occasion de l'affaire des prières de rue.

Lors de ces deux procès, plaidant l'un comme l'autre leur bonne foi respective, l'héritier des célèbres parfums avait présenté ses excuses à la communauté noire, reconnaissant avoir fait preuve « d'imbécilité », tandis que l'association de lutte pour l'application en France d'une stricte la laïcité affirmait avoir voulu lutter contre « l'obscurantisme » islamiste.

Dans les deux cas, les habituelles ligues de vertu s'étaient emportées comme un seul homme, en clouant au pilori du politiquement correct ces victimes toutes désignées de la bien-pensance, avant de se gendarmer pareillement devant les tribunaux. C'est ce même réflexe pavlovien qui conduira sous peu le maire de Périgueux à interdire, selon les dernières déclarations de l'édile périgourdin, le spectacle controversé de Dieudonné, en dépit du jugement rendu en février dernier par la justice administrative autorisant l'humoriste à se produire dans cette ville, le 3 avril prochain.

Jour après jour, les Français ne cessent de s'alarmer contre cette sourde police de la pensée qui s'installe partout dans notre pays et qui enchaîne irrésistiblement la parole, au nom d'une conception dogmatique de l'antiracisme et des droits de l'homme. Depuis de trop nombreuses années, sous les gouvernements de droite comme de gauche, la France souffre de graves carences en matière de liberté d'expression, pourtant protégée par la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

Déterminée à rendre aux Français une liberté de parole aujourd'hui largement confisquée, Marine Le Pen abolira les lois liberticides et redonnera ses lettres de noblesse à la libre manifestation des opinions individuelles, pour mieux libérer la France de la chape de plomb totalitaire dans laquelle elle se trouve enfermée.

Karim Ouchikh

31 mars 2012

Lu 3397 fois
SIEL


Souveraineté, Identité Et Libertés

Derniers textes de SIEL