Imprimer cette page
lundi, 18 juin 2018 20:47

Gonesse doit être le laboratoire de l’assimilation républicaine réussie - Tribune municipale de Karim Ouchikh

Écrit par 

La France souffre d’une crise existentielle inédite, une crise d’identité liée bien sûr à la perte des repères qui structuraient jusqu’à présent notre espace collectif (remise en cause du modèle familial traditionnel, dévaluation de l’autorité de l’enseignant, suppression du service national, démantèlement des services publics...), mais aussi à notre incapacité à définir notre modèle de société et donc à nous tourner vers l’avenir avec confiance.

L’amour de la patrie, la considération apportée à notre Histoire, la place réservée à la culture classique et le rayonnement de la langue française furent autant de leviers puissants qui contribuèrent jadis à l’unité de la Nation, en facilitant l’assimilation naturelle d’individus de toutes origines. Les travers de la mondialisation, le processus d’intégration européenne et l’émergence du multiculturalisme ont favorisé à coup sûr, ces dernières décennies, l’éclatement de notre identité nationale.

Il est urgent de ressouder les Français autour d’un projet collectif. Cette entreprise doit être menée d’abord au plan national mais doit s’articuler aussi localement à partir des initiatives de terrain. De mon point de vue, l’engagement citoyen des municipalités est fondamental.

Notre ville doit monter l’exemple. Riche d’une mosaïque de communautés ethniques diverses, forte d’une vitalité religieuse qui se conjugue avec la multiplicité des cultes qui se pratiquent sur notre territoire, Gonesse doit être un laboratoire de l’assimilation réussie de ses nombreuses communautés d’origine étrangère, en se dotant pour cela d’une politique offensive. Il ne s’agit plus d’accompagner leur expression en mettant sans discernement des moyens municipaux à leur disposition, - favorisant de la sorte mécaniquement un repli communautariste -, mais bien de rassembler les Gonessiens autour d’un projet collectif qui mettrait enfin les vertus civiques, les valeurs de la République, les attraits de notre culture classique et l’Histoire de la ville au service de cette ambition.

La ville de Gonesse ne doit pas agir seule : une démarche volontariste doit être initiée en ce sens auprès des services de l’Etat, le concours de la région et du département doit être sollicité, la communauté éducative de Gonesse, les services culturel, sportif et d’action sociale de la commune doivent être également mobilisés.

Voilà un beau projet pour Gonesse qui serait de nature à montrer, hors de nos frontières, le bon chemin à suivre pour enrayer le phénomène d’enfermement communautariste que l’on déplore trop souvent en France. Un projet qui rassemblerait toutes les forces vives de notre ville et qui aurait le soutien, à n’en pas douter, de toutes les composantes politiques de notre commune.

Karim Ouchikh
Conseiller municipal
Conseiller régional Île-de-France
(tribune mensuelle parue dans le journal municipal "Le Gonessien" de juin 2018)

Lu 1228 fois
Karim Ouchikh

Président du SIEL,
Conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse,
Conseiller régional Ile-de-France.

Réseaux sociaux

Derniers textes de Karim Ouchikh

Éléments similaires (par tag)